L'Avent commence cette année le 29 novembre

L'Avent, cette période de préparation à Noël commencera le dimanche 29 décembre. Cette année, notre préparation à Noël, en temps de pandémie, revêt une dimension particulière : les décorations de Noël extérieures sont installées plus tôt pour nous aider à garder le moral ; nous savons aussi que nos réunions des fêtes seront beaucoup plus limitées que d'habitude. L'atmosphère ambiante n'est pas des plus optimistes. Pourtant, l'Avent est un temps de joie et d'espérance. Comme nous le faisons depuis des mois, nous vous proposons ici, chaque semaine de l'Avent et ensuite durant le temps de Noël et de l'Épiphanie, une réflexion spirituelle à partir d'une des lectures bibliques de la messe dominicale. Nous espérons que ces réflexions pourront vous apporter chaleur, réconfort et espérance.

En attendant, qu'est-ce que l'Avent ?

L'Avent, temps d'attente et d'espérance, débute quatre dimanches avant Noël et se poursuit jusqu'au soir du 24 décembre, lorsque les Chrétiens se rassemblent pour fêter solennellement la Nativité de Jésus-Christ. Spirituellement, les chrétiens consacrent le temps de l'Avent à se préparer par la prière, le partage et la réconciliation à la venue du Christ dans leur vies. 
 
Les lectures de l’Évangile, durant les messes dominicales de l'Avent, sont toutes destinées à nous préparer à cette venue de Jésus. Au début de l'Avent, elles évoquent sa venue future, au terme de l'Histoire, faisant un lien avec les lectures des dimanches de novembre ; au milieu de l'Avent, ces lectures évoquent Jean-Baptiste qui préparait ses contemporains à la venue imminente du Christ, une venue annoncée depuis des siècles et attendue par tous ; à la fin de l'Avent, enfin, l'Évangile de la messe dominicale nous raconte les événements qui ont précédé, de façon immédiate, la Nativité de Jésus.

Un mot de saint Paul

Cette année, l'Avent commence le dimanche 29 novembre. L'épitre de ce dimanche est remplie de joie, d'espérance et d'action de grâce. Dans cette épître (1 Co 1, 3-9), l'Apôtre Paul nous dit :
 
« Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour la grâce qu’il vous a donnée dans le Christ Jésus ; en lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la parole et de la connaissance de Dieu. Car le témoignage rendu au Christ s’est établi fermement parmi vous. Ainsi, aucun don de grâce ne vous manque.»
 
Ce sont là de bonnes nouvelles ! Les temps présents sont certes difficiles pour nous tous, mais ils sont néanmoins pleins d'espérance. De plus, saint Paul ajoute, un peu plus loin : 
 
« Dieu est fidèle ». 
 
La tristesse et la lourdeur de la présente pandémie finiront bien par finir. Aux dernières nouvelles, des vaccins efficaces devraient nous être distribués en 2021. La lumière luit donc au bout du tunnel. Que ce temps de l'Avent, qui nous prépare à la joie de Noël, devienne pour nous le rappel de la présence lumineuse de Jésus-Christ dans nos nuits.
 
« Dieu est fidèle ». Je vous souhaite une belle espérance !
 
S. Garant, animateur de pastorale

Retour